circle
Hockey sur gazon
RAMENER LA FRANCE AU JEUX OLYMPIQUES APRES 40 ANS D'ABSENCE
avatar
Lucie EHRMANN
,
0
Contributeur
0 €
sur les 2000€
current empty empty empty empty
Paliers atteints
0 %
Slogan
Deviens la meilleure version de toi-même.

Ramener l’équipe de France Féminine aux Jeux Olympiques, après des décennies.

                           Les Jeux Olympiques…


Je rêve de les atteindre depuis mes 14 ans, avant même que le projet Paris 2024 ne soit dans la conversation. Très souvent, je pense aux Jeux Olympiques, et j’imagine que j’ai réussi. Je me vois sur le terrain, avec mes coéquipières, prêtes à jouer le premier match de la compétition. Je me vois dans les buts, les yeux posés sur les drapeaux flottants et les tribunes en délire. Je me vois chanter l’hymne nationale, épaules contre épaules avec mon équipe, et je pleurs. Chaque fois, j’imagine. Et je fonds en larmes. Des larmes de passion. Des larmes de détermination. Des larmes de joie. Des larmes d’amour pour le travail acharné qui potentiellement finira par payer. Des larmes d’amour de m'imaginer avoir réussi à amener mon collectif à la plus belle compétition sportive. Des larmes d’amour pour cette petite fille qui vie en moi, qui a écouté son cœur et son envie d’essayer d'aller au bout de son rêve envers et contre tout, plutôt que la peur d'échouer. L'envie de se donner les moyens de voir ce qui était possible, de quoi elle était capable, plutôt que d'écouter les doutes et la raison qu'un rêve est impossible simplement parce qu'il est très grand. 



Outre qu’une contribution financière, s’associer avec mon projet c’est s’associer avec des valeurs. Avec un collectif. Avec un rêve. Avec un état d’esprit. C’est rejoindre un projet qui nous dépasse et qui nous fait aussi peur. Parce qu'oser, ça fait peur. C'est rejoindre un projet qui nous stimule à repousser nos limites un peu plus tous les jours, aller au-delà de soi même, chercher à se challenger. S’associer avec moi, c’est me permettre de poursuivre ma préparation et ma quête de l’excellence avec un esprit plus apaisé. C’est me permettre de prendre plus grand soin de ma préparation physique, mental, des soins, de ma nutrition. Le hockey sur gazon est un sport dans lequel il y a peu de moyen. Ni la Fédération ni mon club ne me verse une aide financière mensuelle. Jouer en équipe de France de hockey, c’est allier toutes les exigences, l’engagement et les sacrifices d’un sport professionnel mais sans la source de revenus. Lorsque les gens me demandent si je suis payée, je réponds en souriant que je suis payée en souvenir. L’amour du drapeau est plus fort que le reste. Et les petits boulots m’aident à gérer mon quotidien.


Il n’y a pas un jour où je ne pense pas aux Jeux Olympiques. C’est mon fond d’écran de téléphone. C’est ma première pensée lorsque je pose le pied sur un terrain de hockey, dans une salle de musculation, ou sur la piste d’athlétisme. Cette pensée porte mon corps et surpasse tout ce qui m’entoure : le froid, la pluie, la chaleur, la fatigue, les courbatures, la douleur, les jours où l'on a pas envie de se surpasser, les moments,ts difficiles. Certains jours, mon rêve c'est mon oxygène. C'est ce qui me donne envie de me mettre et rien lâcher face aux obstacles. 


Travailler pour mon rêve, oser rêver en grand et oser me donner les moyens d’y arriver. C’est la raison qui vous permet de lire ces lignes aujourd’hui. Le rêve, ce n’est pas juste atteindre la destination. C’est se voir grandir tous les jours. Le rêve, c’est le chemin. Et que le chemin est beau !